« Trapèze-existence-ciel »

Cirque parléAffiches

de et par Sandy Sun

dramaturgie et mise en scène Philippe Goudard

(création 2018)

« Cette pensée qui combine, depuis ton plus jeune âge, écriture et jeux du corps est d’une originalité exceptionnelle. Il y a dans cette proposition artistique que tu portes en permanence, une réponse à cette interrogation qui traverse le cirque d’aujourd’hui. Certains pensent que l’on pourrait dans le cirque s’affranchir de l’exercice périlleux au bénéfice du récit et d’une esthétique renforcée.
Tu démontres que l’exercice au trapèze de quelques minutes s’offre comme un moment unique de force et de poésie, qu’il faut réapprendre à lire, à voir et c’est ce que tu permets par ton texte. » Jean-Pierre Marcos – Lettre à Sandy Sun – 2018

« Que sait-on des réalités de la vie du cirque ? Que se passe-t-il entre le moment où l’acrobate quitte le sol et où elle y revient ? Où l’artiste se lance dans la carrière ? Qu’advient-il entre l’élan et la chute? Et après la chute ? Sandy Sun répond magistralement à ces questions avec passion, talent et émotion » Philippe Goudard – 2018

Genèse du projet

Présentation et fiche technique

C’est lors de conférences dans des universités aux USA en 2011, puis en Allemagne et en Italie, où elle présentait sa carrière, que l’émotion et l’enthousiasme des auditeurs l’ont décidée à créer ce spectacle.

Sandy Sun parle aux spectateurs.

De son parcours, de ses débuts comme mime et clown au café-théâtre, de sa vocation et sa carrière de trapéziste virtuose.  De la vie « fellinienne » du cirque traditionnel.

De l’accident.

Du corps transformé, du retour solitaire vers le haut niveau, des tournées, de l’écriture, des années qui passent, de la transmission… Elle nous guide dans les gestes et la pensée d’une artiste et d’une femme de cirque d’aujourd’hui.

02©Baptiste Boisseau

« Ce qu’ils appelaient un numéro, était pour moi une histoire, politique, érotique, intime… Il y avait une surprise visuelle constante, faite de télescopages, de ruptures, aussi… ».

« J’ai écrit mes chorégraphies ; cahiers de notes pour partition de gestes. Alors quoi dire à présent. « Qu’est ce qu’il dit ce cœur, ce cœur qui est en vous ? » comme écrit Charles Ferdinand Ramuz dans « Le cirque ». Mon cœur à moi, dit, je dis : écris , écris encore un spectacle, où seront le trapèze, les mots, les gestes, la transmission, la virtuosité et le partage : dire au spectateur, tout simplement, mais autrement : « Voilà c’est tout cela qui hante la vie d’une trapéziste soliste virtuose. C’est pour cela que je me suis suspendue par un seul talon à vingt mètres au dessus de vos têtes. C’est pour cela que je suis tombée, que je me suis relevée. C’est pour cela qu’il y a des jours avec, des jours sans (canne !) »

Elle s’avancera et elle dira : « Moi c’est à cause de l’amour…Je pense que si on fait ces choses là, si on pratique ces arts du cirque, c’est par une énigme d’amour non résolue. Une prière, quelque chose que l’on offre à ceux qui sont absents, mais surtout aux spectateurs, pas seulement pour ceux du Ciel mais pour ceux de la Terre. »

Dates

since 2016 / laboratories in Paris and  south of France
may 9th, 2018/ first lecture at « Orphéon – Bibliothèque Armand Gatti » La Seyne Sur Mer (83) France

July 10th and 24th, 2018/ Théâtre l’Adresse / Avignon Off (84) France

September 15th 2018 / Cirque Jules Verne / Amiens (80) France

November 8th 2018 / Communauté de commune Pyrénées-Cerdagne/ Font Romeu (66) France

December 14th 2018 / Université Campinas – Sao Paulo / Brésil (en cours de programmation)

Februar 3rd 2019 / Théâtre Jacques Cœur / Lattes (34) France

April 2019 / Université Paul Valéry / Montpellier (34) France (en cours de programmation)